L’échéance de la livraison par robot approche. Déjà, vous pouvez rencontrer starship en test à travers le monde en train de livrer une pizza ou un colis. Ce robot du dernier kilomètre est le précurseur d’un nouveau monde. 

Le robot Starship

Ahti Heinla et Janus Friis, les cofondateurs de Skype se sont intéressés en 2014 au marché de la livraison en particulier du dernier kilomètre. Pour rappel, dans une livraison, la partie la plus coûteuse, et la plus complexe est le trajet entre l’entrepôt final et le domicile du client, ce qu’on appelle le « dernier kilomètre ». 

Le robot Starship
Le robot Starship

 

 

Dans une stratégie de disruption, ils ont élaboré un robot autonome urbain (Starship) capable de réaliser cette livraison avec pour objectif un coût en dessous de 1 euros. Les marchés visés sont la livraison de colis, de courses et de restauration à emporter. 

Starship possède à 6 roues, un microphone, un haut-parleur, 9 caméras, un gps, et des capteurs à ultra-sons. D’environ 50 cm, il pèse 20 kg et roule jusqu’à 6km/h. Le robot reçoit l’ordre d’aller chercher sa commande (jusqu’à 18 kg). Une fois celle-ci récupérée, il se dirige vers le lieu de livraison, dans un rayon de 3km. Le délai est entre 15 et 30 minutes. Il roule sur les trottoirs, traverse les routes, évite les passants … 

 

Le robot Starship et quelques uns de ses capteurs et caméras
Le robot Starship et quelques uns de ses capteurs et caméras

 

Une fois, arrivé à destination, le robot informe le client qu’il se trouve devant chez lui. Celui-ci peut sortir et demander l’ouverture du coffre du robot (au moyen de l’application sur le téléphone) et récupérer sa livraison. 

 

 

Aujourd’hui, le robot est en phase de test, il est accompagné par un humain. Ces robots ont déjà parcouru plus de 24 000 km dans plus de 59 villes de 16 pays différents. 2,8 millions de personnes ont eu l’occasion d’en croiser un. A terme (cela pourrait être d’ici un an), le robot sera pleinement autonome, et une personne pourra gérer une centaine de robots. 

Pour augmenter le degré d’action de ces robots, l’équipe de Starship technologies travaille avec Mercedes sur un robovan. Celui-ci pourrait déposer plusieurs Starship dans un quartier pour augmenter le rayon d’action.

 

Développement économique

Le marché du dernier kilomètre est colossal. En France, cela correspond à 20% du trafic, 25% des émissions de CO2 et 30% du coût totale de la livraison. En 2013, c’est plus de 780 millions de colis qui ont été livrés. 

La société Starship Technologies a récemment levé 17,2 millions de dollars pour son développement avec des investisseurs comme Shasta Ventures ou Matrix Partners mais aussi avec le groupe Daimler (propriétaire de Mercedes) qui veut clairement se positionner aussi sur ce marché du dernier kilomètre.

 

Un robot Starship en livraison à Londres
Un robot Starship en livraison à Londres

 

De nouveaux partenariats sont régulièrement annoncés : Postmates (livraison de proximité, multi-domaines) à Washington, Doordash (livraison de repas) en Californie, Just Eat (livraison de repas) en Grande-Bretagne, Hermes (transporteur) et Media Markt(produits techniques) en Allemagne, Swiss Post (la poste suisse) en Suisse…  

Le directeur marketing de Starship Technologies Henry Harris-burland explique que les obstacles juridiques pour le développement de légions de robots roulants sont nettement inférieurs à ceux pour la mise en place d’une escadrille de drones comme vise Amazon.  Aujourd’hui, ce sont toujours des tests et avec un nombre de robots restreints, mais dès 2018, la phase de commercialisation pourrait démarrer…. Le phénomène prendrait rapidement de l’ampleur. Les camions de livraisons laisseront la place aux robots. Les trottoirs risquent rapidement d’être surchargés…. et dans 10 ans, nous devrons expliquer qu’à notre époque, c’était des humains qui nous livraient ! 

 

 

 

Fondateur de VieArtificielle.com et Robopolis.com, ingénieur UTC : Je m’intéresse aux robots autonomes par le prisme des sciences cognitives (les différentes « intelligences » présentes dans le robot), l’apprentissage, les comportements émergents) .