La Maison Blanche a publié fin décembre un rapport sur les conséquences du développement de l’intelligence artificielle sur l’économie américaine au cours des prochaines décennies. Ce rapport fait suite à la précédente étude de l’Administration, « Préparer l’avenir de l’intelligence artificielle », publiée en octobre 2016 et qui recommandait justement une étude sur les répercussions économiques de l’intelligence artificielle. Ce nouveau rapport examine les conséquences attendues de l’automatisation pilotée par l’AI sur l’économie et décrit des stratégies générales pour en accroître les avantages et atténuer ses coûts et risques.

De nouvelles perspectives socio-économiques

Selon les auteurs, l’accélération des capacités de l’IA permettra l’automatisation de certaines tâches jusque -là dévolues au travail humain, permettant d’ouvrir de nouvelles perspectives aux individus, à l’économie et à la société. Mais ces nouveautés perturberont ces mêmes individus, économie et société. Le défi pour les décideurs politiques et économiques sera de mettre à jour, d’adapter et de renforcer les politiques pour répondre aux effets économiques de l’IA dans la société.

 

La maison blanche
La maison blanche

Ainsi, les décideurs doivent se préparer à cinq effets économiques primaires:

  • Une productivité globale forte et en croissance;
  • De nouvelles compétences exigées par le marché du travail;
  • Une répartition inégale de l’impact entre les secteurs, les niveaux de salaire, les niveaux d’éducation, les types d’emplois et les lieux;
  • Une évolution du marché du travail où certains emplois disparaîtront tandis que d’autres seront créés;
  • La perte d’emplois pour certains travailleurs à court terme, à un rythme fonction des réponses politiques.
Les robots des entrepôts Amazon
Amazon pilote des milliers de robots grâce à l’intelligence artificielle

Une grande incertitude

Il y a une grande incertitude quant à la façon dont ces effets seront ressentis et à la rapidité avec laquelle ils arriveront. Il est possible que l’IA n’ait pas d’effets importants immédiats, de sorte que les années à venir soient globalement sur les mêmes tendances qu’actuellement. À contrario, l’économie pourrait subir un choc très important, avec l’accélération des changements dans le marché du travail, et beaucoup plus de travailleurs en difficulté et/ou en situation de recyclage, leurs compétences ne correspondant plus aux exigences du marché du travail. Mais compte tenu des données actuellement disponibles, il n’est pas possible de faire des prédictions spécifiques : les décideurs politiques doivent alors être préparés pour un éventail de possibilités et de résultats potentiels différents voire contradictoires.

Étant donné que les effets de l’automatisation pilotée par l’IA se feront sentir dans l’ensemble de l’économie, les réponses politiques doivent se situer au même niveau. En outre, les ces effets et conséquences peuvent être difficiles à séparer de ceux d’autres facteurs tels que les autres formes de changement technologique, la mondialisation, la réduction de la concurrence sur le marché et le pouvoir de négociation des travailleurs. Même s’il n’est pas possible de déterminer dans quelle mesure la transformation actuelle de l’économie est causée par chacun de ces facteurs, les défis politiques soulevés par les perturbations de l’IA nécessitent une réponse politique globale.

 

Trois grands axes

Dans ce cadre, le rapport suggère trois grandes stratégies

  • Développer l’IA pour ses nombreux avantages;
  • Éduquer et former pour les emplois de demain;
  • Aider les travailleurs dans la transition, quel que soit leur futur statut.

 

Le rapport détaille ce qui peut être fait pour exécuter ces stratégies. L’engagement continu et partagé du gouvernement, de l’industrie, des experts techniques et politiques et du public devrait jouer un rôle important pour faire progresser l’Amérique vers des politiques qui créent une prospérité largement partagée, dévoiler le potentiel créatif des entreprises et des travailleurs américains, et assurer le leadership continu de ce pays dans la création et l’utilisation de l’IA.

Designed by kjpargeter / Freepik
Designed by kjpargeter / Freepik

 

Il ne me semble pas avoir vu un tel rapport en France ou en Europe, et encore moins avoir entendu nos responsables proposer une stratégie similaire pour mettre le pays, ses infrastructures et surtout ses habitants, dans les conditions nécessaires pour profiter pleinement des possibilités offertes de l’intelligence artificielle. La période de débat sur notre avenir, qui s’ouvre avec la présidentielle, en sera-t-elle l’occasion ? Ce serait un bon début.

 

source : Etude de la maison blanche

Consultant Expérience Client, intéressé par les Innovations en général, la robotique en particulier et les conséquences de la digitalisation sur nos quotidiens: travail, société, économie, uberisation, silver éco …