La Google Home, l’enceinte équipée de Google Assistant vient d’être lancé en France. Quelles sont les capacités de cette enceinte dont beaucoup lui attribue l’adjectif « intelligent » ? Découvrez là en détails, ses points forts, ses limites et mon feed-back après quelques jours d’utilisation.

Historique

En janvier, j’ai parlé longuement de la présence d’Alexa, l’intelligence artificielle d’Amazon au CES. De nombreuses annonces montraient la longueur d’avance d’Amazon sur ses concurrents. Des marques comme LG ou Samsung l’ont retenu pour équiper leurs dernières nouveautés. Cette IA est aussi disponible à travers Echo, l’assistant vocal d’Amazon en Anglais et plus récemment en Allemand.

De son côté, Google a développé l’intelligence artificielle Google Assistant qui depuis quelques temps est disponible en Français sur les téléphones Androïd. 

Puis finalement, la Google Home, l’enceinte (avec micro) utilisant Google Assistant (l’intelligence artificielle de Google) est sortie le 3 août dernier au prix de 149 € en version française, devançant Amazon. Celle-ci existe aussi dans des versions anglaises et allemandes. 

Présentation et utilisation de Google Home

Je me suis empressé de l’acquérir et après une quinzaine de jours d’utilisation, je vous présente mon feed-back. 

description de Google Home

L’enceinte a la forme d’un cylindre biseauté  de 14 cm de hauteur pour presque 10 de diamètre. De couleur blanc sable, Il est possible de changer la base de teinte métal/cuivre (dispo) ou Métal/Carbone (à venir). La boite contient la base et le câble d’alimentation.

Présensation du contenu de la boite Google Home
Contenu de la Google Home
La couleur de la base de Google Home peut être changé

L’installation est simple et se réalise à partir de l’application Google Home. Elle vous permet aussi de connecter les produits domotiques et applications.

L’appareil est de bonne qualité et il entend les instructions dans un environnement légérement bruyant (télévision, musique). Google Home fonctionne uniquement sur secteur, il faut la débrancher, la rebrancher et la laisser redémarrer si on change de pièce. C’est un peu regrettable, je ne suis pas encore prêt à acheter une demi-douzaine de ces enceintes pour mettre dans la maison. 

Pour le moment avec la version française, il ne distingue pas les différentes voix, et il est impossible d’utiliser plusieurs comptes google. 

Utilisation non domotique

Pour donner un ordre à google Home, il faut lui indiquer que vous vous adressez à lui en commençant par dire  « Ok Google » ou « Dis Google » suivi de vos instructions, questions ou autres qui sont sous forme de phrases. 

Il peut ainsi répondre à des questions comme :

  • Qui est le président de la France ? 
  • Quel est le temps aujourd’hui ? La réponse est adaptée à votre localisation.
  • trouve moi un restaurant indien
  • Comment dit on « Bonjour » en Espagnol ?
  • Que veut dire « Hola » en français ?
  • Quelles sont les couleurs de l’arc en ciel ?
  • Combien font 3 x 12 ?
  • Quel est la racine carré de 9 ?
  • racine carré de 9 ? 
  • Quel est le cours de l’action Total ? 
  • Combien vaut un pied ? 
  • Quel est l’acteur qui joue Batman ? 
  • Quand sera le prochain match du PSG ? 

Pour les réponses, Google Home se réfère souvent à Wikipédia (il cite sa source). Certaines réponses peuvent être longues et indigestes comme dans la recherche d’un restaurant. D’autres par contre sont bien synthétisés comme le cours de la bourse, ou la valeur d’un pied. Par contre, je n’ai pas réussi à obtenir d’informations sur le programme télé qui pourtant est une information de base.

Nous pouvons poser des questions (ou affirmation) sur lui, ses « avis », nos envies ce que nous appelons les easter eggs. Ce sont des réponses toutes faites, elles ne font pas appel à l’intelligence artificielle, ou une recherche quelconque. Nous pouvons trouver de l’humour ou des réponses surprenantes. Certaines questions peuvent générer plusieurs réponses différentes (raconte moi une histoire).

  • Aimes tu les glaces ? 
  • Quel est ton plat préféré ?
  • Que penses tu de Siri ? (l’assistant du concurrent d’Apple)
  • Qui es tu ? 
  • Qui suis je ? 
  • Que sais tu faire ? 
  • Es tu vivant ? 
  • De quoi as tu peur ? 
  • Je m’ennuie
  • Je suis nu
  • raconte moi une histoire
  • raconte moi une blague
  • raconte moi une anecdote
  • Parles tu le morse ? 
  • Surprends moi
  • Quel bruit fait l’hippopotame ?

Ces questions/réponses même si elles ont été créée manuellement apportent pour moi un vrai plus. Cela permet ‘d’humaniser » un peu la machine. Elles permettent de développer une petite « complicité » qui fait qu’on ne voit pas Google Home de la même façon que sa machine à laver. 

A côté de cela, Google Home est capable d’interagir avec certaines applications. D’un point de vue musique, l’enceinte est connectable à Spotify, Google Play musique, Tunein ou encore Deezer (version payante). Je l’ai connecté à ce dernier. Je peux lui demander un artiste, un titre, un style de musique (classique, entraînante,  jazz, …). Il met en pause, passe au titre suivant, donne le nom du morceau, baisse ou monte le volume … 

Il peut gérer votre liste de courses (il n’arrive pas à comprendre « thym »), programmer une alarme. Google Home peut aussi vous informer sur le temps d’un trajet (combien de temps me faut-il pour aller à la Tour Eiffel ?). Vous pouvez lui dire de se rappeler de quelques choses « souviens toi que j’ai rangé mon passeport dans le tiroir de mon bureau ». Il vous suffira ensuite de demander « Où est mon passeport? »

En utilisant Google Assistant sur son téléphone, nous pouvons voir qu’il a parfois des problèmes de transcription. Il suffit parfois donc de répéter la même phrase pour se faire comprendre.

Sinon, il est aussi parfois possible de reformuler les phrases, soit en les simplifiant, soit en précisant pour obtenir une réponse. 

Utilisation domotique

Pour le moment, le nombre de partenaires domotiques est assez restreint à savoir : Nest, Philips Hue, Wemo, Lifx, Netatmo . Il est possible aussi de connecter un google Chromecast pour la télévision. 

Pour ma part, j’ai testé une lampe connecté blanche, la lampe Go de Philips Hue et une prise connectée de Wemo. Google Home règle l’éclairage : l’intensité et la couleur. Cela permet un large panel pouvant être mis en cohérence avec l’activité ou l’ambiance du moment. Ainsi, cela peut être une lumière discrète (en bleu par exemple) pour regarder un film, un éclairage romantique pour un apéro avec sa dulcinée ou encore une lumière plus intense pour lire. 

La lampe Hue Go et Google Home
La lampe Hue Go et Google Home

L’utilité aussi est de pouvoir couper l’ensemble des appareils autour de la télé (et pas seulement en veille) ainsi que les lumières juste avec une simple phrase.  idem lorsque nous arrivons chargés de sacs pour allumer. 

Comme nous le verrons plus loin, GoogleHome est connectable à IFTTT, ce qui permet de commander des d’objets connectés qui ne sont pas encore partenaires avec Google Home.

Compréhension

Parfois, Google Home n’exécute pas la demande. Le problème peut être soit la bonne transcription de la phrase, ou la compréhension de la phrase. Il peut comprendre différentes formulations : 

  • raconte moi une blague
  • racontez moi une blague
  • raconte nous une blague
  • raconte une blague
  • dis moi une blague
  • raconte moi une histoire drôle
  • j’ai envie de rigoler
  • une blague

Maintenant il ne comprend pas :

  • raconte une blague à Laurence
  • raconte moi une blague avec un éléphant
  • les enfants aimeraient une blague

Il fait un faux-sens avec

  • aimes tu blaguer ? (il raconte une blague)
  • racontes moi une blague pour adultes (il raconte une blague tout public)

Il réponds correctement

  • es tu drôle ? 

Sur une fonctionnalité de base, il a une bonne compréhension. Maintenant sur une question de culture générale, cela devient plus compliqué :

Les bonnes réponses

  • Qui est le président de la république française ?
  •  Qui est le président ? 

Mauvaises réponses

  • Qui gouverne la France ?
  • Qui est Emmanuel Macron ?
  • Quel est le prénom du président de la république française ? réponse Emmanuel Macron

Pas de réponses

  • Qui est le chef des français ? 
  • Pourquoi Emmanuel Macron est connu ? 
  • Est ce qu’Emmanuel Macron était président de la république Française en 2002 ? 
  • Quel est le nom du parti créé par Emmanuel Macron ?
  • Est ce qu’Emmanuel Macron est un chanteur connu ? 

Clubic a fait un test sur 55 questions, il en ressort que :

  • 47 % des questions posées ne sont pas comprises par Google Home
  • 36% des réponses sont complètes
  • 16% des réponses sont incomplètes

Alors oui, les chiffres montrent que Google Home n’est pas omniscient. Mais en l’utilisant au quotidien, nous savons rapidement ce que nous pouvons lui demander ou pas, et la façon de poser les questions. Nous arrivons alors à un taux de bonnes réponses acceptable. 

créer des raccourcis et utiliser IFTTT

On peut aussi enrichir Google Home de commandes et actions/réponses. C’est à dire que nous pouvons le personnaliser. Il pourra ainsi répondre à des besoins spécifiques. J’aime aussi beaucoup la personnalisation dans l’idée qu’il soit en phase avec mes goûts ou mes attentes. Par exemple, si nous lui posons une question sur son western préféré, lui faire répondre avec une réplique que nous aimons particulièrement.

Pour cela,  il est possible de créer des raccourcis, et d’utiliser IFTTT pour lui apprendre des règles. 

créer des raccourcis

C’est très simple, dans l’application Home, vous allez pouvoir lui donner une phrase raccourci qui exécutera la phrase plus complète que vous aurez défini. Voici directement un exemple : 

raccourci : Ennio Morricone

Instructions : mets la musique Western Music Collection Ennio Morricone

IFTTT

L’application IFTTT (if this then that : si ceci alors cela) permet de construire des règles entre des centaines d’applications et d’objets connectés dont Google Home. Pour le moment, GH est juste en entrée, c est à dire au niveau du this. 

Vous donnez la phrase d’entrée, la phrase qu’il va vous répondre au niveau du this, et pour le that, l’action à faire. Cela peut être de commander un objet connecté, ou une application par exemple de vous envoyer un mail, de lancer deezer, de publier sur facebook …

A l’instar de Karotz, j’aurai aimé pouvoir mettre en place des push. Par exemple, Google Home m’avertit spontanément s’il va pleuvoir.  Maintenant, utiliser le push est un changement de fonction, l’assistant deviendrait compagnon. Ce n’est plus le même cahier des charges 🙂

Conclusion 

Est-ce une enceinte « intelligente » ? Non

L’intelligence nécessite une conscience. Donc aucune machine ne peut être qualifiée d’intelligente. C’est juste un terme marketing. Maintenant où se situe l’intelligence artificielle ? Je n’ai pas d’informations détaillées, mais à priori dans la compréhension des phrases (reconnaissance et interprétation). Ensuite, pour les requêtes, c’est l’équivalent du moteur de recherche Google qui est déjà capable d’extraire d’une page le contenu pertinent par rapport à une requête. 

La perception des capacités de Google Home est assez surprenantes (surtout lors des premiers tests) maintenant, nous voyons rapidement que certaines phrases sont toutes faites (les easters eggs), que certaines réponses correspondent à la lecture d’un site. 

Google Home est-il indispensable ? Non. 

Néanmoins, son utilisation est amusante, et même parfois utile. Il offre un confort sur les aspects domotiques et permet d’avoir des réponses rapides sur certains sujets comme la météo (même si le téléphone n’est jamais loin), le titre d’une chanson qu’il diffuse ou une recherche simple sur Internet. 

La version française est pour le moment très en retard sur la version américaine. Il n’est pas possible de gérer son agenda ou d’envoyer un sms. Pour le moment, le nombre de partenaires est lui aussi limité mais son arrivée en France date de moins d’un mois. Cela devrait rapidement évoluer. 

Google Home réponds à mes attentes, et si vous êtes attirés par la technologie vous adorerait.

Je vous parlerai prochainement de quelques idées pour personnaliser les comportements de son Google Home. La personnalisation peut vraiment apporter une nouvelle dimension sur ces appareils. Et en complément de cette article vous pouvez consulter la liste de 150 east eggs que j’ai écrite. 

Fondateur de VieArtificielle.com et Robopolis.com, ingénieur UTC : Je m’intéresse aux robots autonomes par le prisme des sciences cognitives (les différentes « intelligences » présentes dans le robot), l’apprentissage, les comportements émergents) .