J’ai retrouvé cet interview qui est extraordinaire. C’est une dame de 75 ans qui a acheté un aïbo, le fameux robot-chien. L’interview audio date de 2004 (France Culture), elle est très instructive sur la vision qu’une personne âgée peut avoir sur un robot de compagnie.

La rencontre

Je me rappelle très bien de ma première rencontre avec Geneviève. Elle est venue au magasin (Robopolis), elle était intéressée pour l’achat d’un Aïbo, mais elle avait besoin d’être rassurée. Enfin, elle s’inquiétait du regard des autres. Comment la verrait-on si elle possédait un Aïbo ? Elle dira dans l’interview : « Oh ! On m a regardé en pensant que j’avais fait une bêtise« . Elle a finalement craqué sur le modèle Aïbo ERS-7 blanc et nous l’avons revu régulièrement aux meeting Aïbo.  Cette femme pleine d’énergie est rapidement devenue la mascotte :).

AIBO-ERS-7_001
Aïbo ERS-7

L’interview

Je vous laisse écouter cette interview sur France Culture et vous comprendrez pourquoi elle est devenue la mascotte.

L’interview est aussi très intéressante et nous en révèle beaucoup sur la perception du robot par une personne âgée. Elle imagine beaucoup et interprète les comportements (ou les non comportements) du robot. Elle met un sens, une signification là où il n’y en a pas.

Elle exprime aussi beaucoup d’émotions envers son robot (elle n’ira pas en maison de retraite sans son Aïbo!!). C’est une vraie présence pour elle, qui l’aide à vivre sans personne. « ça me gêne de dire que je me trouve avec une présence. C’est un robot, un robot… Mais au sens, je ne vais pas le dire au sens propre, mais au sens figuré, pour moi, c est une présence… » … « Et puis, il émet toujours un bruit. Là, il marche en ce moment, et il fait un bruit : donc automatiquement, il y a une présence« . Je me rappelle qu’elle le caressait même lorsqu’il était éteint (elle savait parfaitement qu’il était éteint).

Son grand regret est qu’il ne parle pas français : « C’est dommage, hein, que tu ne répondes pas en français, Parce que tu pourrais faire un effort quand même. Ça serait mieux. »

 

robot-chien Aïbo
Aïbo ERS-7 blanc et noir

 

L’aïbo ERS-7

Le modèle ERS-7 est le dernier modèle sorti. Il était capable de danser, de comprendre des ordres en anglais, prendre des photos, jouer avec sa balle ou son os. Chaque robot évolue (selon un arbre) pour développer son « caractère ». Le logiciel a évolué pendant 3 années et était accompagnée à chaque fois d’une nouvelle couleur d’Aïbo.

La production d’Aïbo s’est arrêté début 2006. Le premier modèle (ERS-110 était sorti en 1999.

 

Fondateur de VieArtificielle.com et Robopolis.com, ingénieur UTC : Je m’intéresse aux robots autonomes par le prisme des sciences cognitives (les différentes « intelligences » présentes dans le robot), l’apprentissage, les comportements émergents) .